WEEKEND EAGLES LE 22 ET 23 FEVRIER

26 janvier 2020

La Californie est un nouvel Eldorado au début des années 70, un puissant aimant pour tous ceux qui brandissent les étendards de la contre-culture. Musicalement, le bouillonnement est d’une telle intensité que des musiciens se précipitent de tous les Etats-Unis pour y participer. C’est le cas des quatre membres fondateurs de Eagles, puisque aucun d’eux n’est originaire de Californie. Ils ont, par contre, déjà un substantiel passé musical. Glenn Frey, guitariste originaire de Detroit a joué avec Bob Seger ; le Texan Don Henley a été le batteur de Shiloh ; Randy Meisner, qui vient d’un bled du Nebraska est le bassiste fondateur de Poco ; enfin, Bernie Leadon, venu de Minneapolis, a prêté ses talents de multi-instrumentiste aux Flying Burrito Brothers.

Chacun des futurs Eagles possède également une voix et des capacités certaines de chanteur. En 1971, le manager de Linda Ronstadt cherche à rassembler un groupe de country rock capable de soutenir sa protégée avec brio. Don Henley et Glenn Frey cherchent également à monter un nouveau groupe et ils se prêtent à l’expérience. C’est sur la scène de Disneyland, en juillet, que Randy Meisner et Bernie Leadon se joignent au groupe. Ce sera en fait leur seul concert ensemble pour Linda Ronstadt, même s’ils jouent tous sur son premier album.

Nouveau western

Le talent naturel des quatre musiciens et leur complémentarité immédiate les encouragent à persévérer. Lleur ami Jackson Browne les présente bientôt à David Geffen, alors qu’il s’apprête à lancer son label Asylum Records. Le nom de Eagles est vite choisi et le groupe met au point son répertoire en jouant durant un mois dans un obscur club du Colorado. L’équipe s’envole ensuite pour l’Angleterre et enregistre Eagles, son premier album avec Glyn Johns aux manettes. Ce sont deux semaines intenses, avec le producteur-despote habitué aux Who, Rolling Stones et autres Led Zeppelin, qui permettent d’emblée la réalisation d’un grand album. « Peaceful, Easy Feeling »« Take It Easy » et « Witchy Woman » sont autant de bombes qui vont imposer le son et les compositions des Eagles. Richesse d’un son foisonnant, en plus des capacités étendues de chacun des Eagles, écriture fluide de titres county-rock qui évoquent un Ouest légendaire, harmonie des voix frôlant la perfection. La sortie de l’album, en juin 1972, impose instantanément Eagles comme des maîtres de la scène country-rock.

Piste actuelle

Title

Artist

Background