COMPTON & BATTEAU / IN CALIFORNIA

21 mai 2020

Sur la pochette, l’un est debout, brun et moustachu, sa chevelure bouclée animée par la brise. L’autre se tient accroupi, blondeur diaphane et lunettes de soleil, mais que l’on ne s’y trompe pas: il ne s’agit nullement de l’obscur premier essai du duo Hall & Oates.

Depuis le succès phénoménal de la réhabilitation tardive de Sixto Rodriguez par le label Light In The Attic (grâce au poignant biopic “Searching For Sugarman”), une niche semble s’être ouverte pour les archéologues discophiles. Quelques labels se spécialisent en effet de nos jours dans la recherche et l’exhumation de trésors cachés, oubliés, ou ayant malencontreusement glissé entre les lattes du parquet de l’Histoire.

C’est le cas de cet unique album d’un obscur duo issu des cendres d’Appaloosa. Originaire de Cambridge (Massachussets), cette formation n’avait publié en 1969 qu’un seul LP, produit chez Columbia par Al Kooper. Outre le chanteur, compositeur et guitariste John Compton, elle comprenait alors le violoncelliste David Batteau (instrument alors peu usité dans les clubs folk, où les deux amis commencèrent à se produire ensemble à la dissolution du groupe). David céda bientôt la place à son frère Robin, violoniste de son état, et c’est ce tandem là, relocalisé près des collines de Hollywood, qui laissa pour tout legs cette galette parue en 1971. “Comme du Cat Stevens avec les arrangements de cordes de Nick Drake”, assène le communiqué de presse.

Piste actuelle

Title

Artist

Partager
Acheter
Background