Moses Sumney voit double

18 mai 2020

Avec « Græ », l’étonnant songwriter soul, indie et futuriste signe un impressionnant 2e album…

Beck lui a prêté sa plume. Sufjan Stevens a repris ses chansons. James Blake, Bon Iver, Flume et Andrew Bird l’ont invité sur leurs albums. Et Solange Knowles, St. Vincent et Erykah Badu trainent avec lui : Moses Sumney est un aimant puissant qui fascine. L’aura du soulman futuriste s’est confirmé en 2017 sur son premier album Aromanticism, impeccable traité de R&B lascif et intelligent porté par un organe lové dans des sonorités gospel et par une personnalité forte et troublante.

Pour souligner la dualité du quotidien et surtout de sa schizophrénie perso, Moses Sumney voit double avec Græ. Cet ambitieux deuxième album en deux parties, publiées à trois mois d’intervalle, il l’a conçu en trempant son pinceau dans une palette XL : soul, pop, jazz, rock, R&B, folk. Même ce titre – ni noir, ni blanc – amplifie cette position d’entre deux…

Piste actuelle

Title

Artist

Background