THE LADIES OF TOO SLOW TO DISCO 2

8 avril 2020

Dans ce volume, vous rencontrerez des artistes comme Holly Near et Linda Tillery, qui ont lancé le mouvement de la musique féminine dans les années 70. Des artistes féminines déterminées à façonner une industrie musicale qui leur convienne, en lançant leurs propres labels comme Olivia Records et Redwood Records, une bonne vingtaine d’années avant Riot Grrrl, plantant un drapeau précoce pour le féminisme-diy.

Comme toujours avec une collection TSTD, nous avons trouvé des artistes qui avaient quelque chose à dire, même s’ils avaient du mal à se faire entendre à l’époque. Sharon « Terea » Thompson a peut-être trouvé son album coincé dans un vide fiscal, mais cela n’enlève rien à la délicatesse intime teintée de jazz de « Pretty Bird ».

Ces artistes savaient saisir les opportunités ou renverser les traditions. Marti Caine, artiste britannique polyvalente, nous offre un « Love the Way You Love Me … », un morceau de son album « Point of View ». Quelqu’un d’autre a entendu les pré-échos d’une certaine Roisin Murphy ? Nous, oui. Et vous trouverez l’inarrêtable Lulu d’Écosse, occupée par la télévision, le cinéma et la musique depuis le milieu des années 60, qui nous livre son single très recherché « I Love to Boogie », une tranche de la perfection disco de 1979.

Ensuite, au Canada, où Martee Lebous nous présente un conte jazzy-vaudeville typiquement ambitieux sur « For David ». Ecrivain de talent, appelée à travailler pour Jim Messina et Dusty Springfield parmi tant d’autres, elle ne doit pas être négligée. Et Valerie Carter, dont vous vous souvenez peut-être du grand « Crazy » de notre premier volume « Ladies of … », qui nous apporte cette fois-ci une tranche groovy d’âme hippie-folk avec « The Story of Love ».

Chaque collection de TSTD est une chance de défendre la musique et les chanteurs qui ont été injustement négligés. Prenez « The Way I Want To Touch You » de Lonette McKee. Elle a échappé à DJ Supermarkt pendant cinq longues années. Questions de droits. Des sociétés mortes. Des téléphones sans réponse. Mais avec un peu d’aide de la merveilleuse Lonette (merci beaucoup …) et de son producteur original Mike Theodore, nous avons finalement obtenu les droits et vous présentons sa toute première réédition.

Nous avons adoré réaliser cette édition. Ce sont des femmes d’un caractère, d’un talent et d’une substance incroyables. Il y a aussi un son plus large, des touches de gospel, de jazz, de funk et de soul alors que nous naviguons au-delà des rivages d’AOR. Ce sont des chansons avec du style, des femmes de caractère, chantées par ceux qui continueront à frapper jusqu’à ce que ces satanées portes s’ouvrent. Considérez cet album comme la bande originale d’un film des années 70 sur les femmes qui font des choses.

Piste actuelle

Title

Artist

Background